UE libre transfrontalière

Étudiez “transfrontalier” une fois par semaine UE_libre

L’ensemble des étudiants en licence et certains masters ont la possibilité de suivre une Unité d’Enseignement libre (UE libre). Cet enseignement constitue une ouverture sur une autre discipline et/ou une préparation à des études ultérieures.

Dans ce cadre, NovaTris propose une UE libre transfrontalière aux étudiants de l’Université de Haute-Alsace. Cette UE libre leur permet de choisir un cours dans l’offre de formation de l’Université de Bâle ou de l’Université de Fribourg-en-Brisgau (partenaires Eucor – Le Campus européen) et d’acquérir une première expérience de mobilité. Elle se déroule sur un ou deux semestres et apporte ainsi 3 crédits ECTS aux étudiants, sans nécessité de valider le cours suivi dans l’université partenaire.

Cette UE permet de découvrir le fonctionnement d’une université allemande ou suisse (déroulement d’un cours, organisation générale de la vie universitaire) tout en améliorant son niveau de langue.

Avantages de l'UE libre transfrontalière
  • Suivez un cours de votre choix dans une université membre d’Eucor – Le Campus européen
  • Bénéficiez d’un accompagnement de NovaTris (choix du cours, préparation interculturelle)
  • Validez votre UE à l’UHA par la présentation de vos expériences interculturelles
  • Ne payez aucun frais d’inscription et de déplacement
UE LIBRES | www. uelibres.uha.fr En savoir plus sur Eucor – Le Campus européen

 

Témoignages

J’ai choisi l’UE libre transfrontalière car je viens de Bretagne et je ne connais pas la vie transfrontalière, ni les habitudes que cela engendre… Je peux dire que ma curiosité a été satisfaite. Je suis contente car cette unité d’enseignement m’a permis d’aller en Suisse et prouvé que l’on peut facilement voyager entre les frontières.Laura Le Monnier Le Page, étudiante en Master d’Histoire, Gestion Contemporaine des Archives (FSESJ)
Afin de mieux profiter de mon expérience à Bâle, j’ai décidé d’appliquer les conseils de NovaTris et de me lancer des défis, ce qui m’a permis de découvrir la ville et ses richesses, jusqu’à vouloir en savoir plus sur les habitants qui la peuplent. Ça m’a permis d’évoluer progressivement jusqu’à être suffisamment à l’aise dans l’environnement transfrontalier du Campus Européen. Cyprien Blanchetête, étudiant en Licence de Science politique (FSESJ)
Étudier à l’université de Bâle m’a ouverte à une autre culture et m’a permis de prendre confiance en moi. J’ai pu améliorer mon niveau de langue, tout en découvrant une autre façon d’être, une autre façon d’étudier… Cette étape a renforcé mon projet professionnel qui est de travailler à Bâle en tant qu’ingénieur chimiste. J’envisage aujourd’hui de poursuivre mes études en master à l’université de Bâle.Lina Bessah, étudiante en Licence de Chimie (FST)